Ventilateur plafonnier : Top 3, comparatif et guide d’achat !

Le ventilateur de plafond est un accessoire de confort à la fois pratique et design. Il permet de se rafraîchir sans prendre de place au sol, tout en apportant un peu de déco supplémentaire à la pièce. Comme toujours, il y a des bons et des mauvais produits. C’est pourquoi je vous propose un comparatif des meilleurs ventilateurs de plafond. Tous les modèles de cette page ont été testés, je vous parle donc de leurs qualités et de leurs défauts. Je vous explique ensuite comment faire le bon choix, et comment entretenir un ventilateur de plafond.

Comparatif des meilleurs ventilateurs de plafond

 
Farelek Bali 107 cm
Westinghouse Turbo Swirl 78158
Westinghouse Bendan 7255740
farelek-bali-tab
Turbo Swirl 78158
westinghouse-7255740-tab
Diamètre
107 cm
76 cm
132 cm
Nombre de pales
4
6
5
Puissance
50 watts
60 watts
80 watts
Débit d'air max
140 m3/min
145 m3/min
159 m3/min
Télécommande
Non (en option)
Non
Oui
Nombre de vitesse
3
3
3
Réversible été / hiver
Oui
Oui
Oui
Prix
€€
€€€
€€€€

 

Ventilateur de plafond : Avis et tests

Farelek Bali 107 cm : Le top à petit prix

farelek bali avisSi vous cherchez un ventilateur de plafond pas cher, alors vous êtes sans aucun doute au bon endroit. Le Farelek Bali 107 cm est une valeur sûre, en terme de qualité de fabrication, de durabilité et de performances. La conception est très sérieuse, avec un boîtier moteur en métal et des pales en plastiques de bonne qualité.

Le montage n’est pas trop compliqué, même si la notice n’est pas vraiment très explicite. Il n’y a pas de télécommande d’origine, mais on peut en commander une en option sur le site fabricant. Il y a 3 vitesses différentes, et un très bon équilibrage. Les deux premières vitesses sont assez douces, pour profiter de brise légère sans être dérangé par un souffle trop puissant.

Le ventilateur n’est pas bruyant, et on peut donc l’utiliser aussi bien dans un salon que dans une chambre. Il ne nous empêchera pas de dormir. Pour le prix, c’est vraiment un excellent appareil, qui répond parfaitement à nos attentes. Le design est assez classique, mais plutôt élégant. Bref, c’est le meilleur ventilateur de plafond pas cher !

Farelek Bali 107 cm

Un ventilateur de plafond pas cher et efficace

 

Westinghouse Turbo Swirl 78158 : Le meilleur rapport qualité/prix

ventilateur plafond pas cherLa société Westinghouse possède une excellente réputation, et la qualité de ses ventilateurs de plafond n’est plus à démontrer. Le Turbo Swirl 78158 est le modèle d’entrée de gamme. C’est un ventilateur compact avec seulement 78 cm de diamètre, qui va convenir aussi bien à une chambre qu’à un petit salon. Son montage est plutôt rapide, et son utilisation avec deux tirettes ne pose pas de problèmes particuliers.

La qualité de fabrication est au-dessus du lot dans cette gamme de prix. Le boîtier moteur est en métal satiné et les pales en bois sont du plus bel effet. On apprécie de trouver plusieurs coloris, tout le monde trouvera un modèle adapté à sa décoration d’intérieur. Le design est vraiment très sympa, à la fois moderne et élégant.

Ce sont deux tirettes qui permettent de gérer les vitesses ou la lumière. On pourra aussi le connecter à un interrupteur et se passer des cordons, si on le souhaite. La puissance est bonne, avec une première vitesse agréable. C’est un ventilateur vraiment silencieux, ce qui ajoute au confort d’utilisation. Bref, pour le prix, on ne trouve pas mieux !

Westinghouse Turbo Swirl 78158

Un super ventilateur de plafond pas cher !

 

Westinghouse Bendan 7255740 : Le top du top

westinghouse bendan avisSi vous voulez ce qui se fait de mieux, autant en terme de performance que de design et d’utilisation, alors vous devez étudier la possibilité de commander ce Westinghouse Bendan 7255740. Son look a déjà fait craquer de nombreux utilisateurs, qui n’en disent que du bien. Il est vraiment moderne avec son boîtier moteur bien rond et ses pales en bois.

Il est disponible en plusieurs couleurs, et les finitions sont vraiment excellentes. La qualité de fabrication est remarquable, c’est un superbe ventilateur de plafond. Son utilisation est très pratique, puisqu’on le contrôle directement à distance depuis sa télécommande. Il y a un bouton pour chaque action, c’est très simple.

Ses 3 vitesses offrent à l’utilisateur le débit d’air qu’il souhaite. On peut avoir une brise très légère, ou un vent bien plus puissant qui se ressent sur une zone plus étendue. En plus de souffler très fort, il se montre vraiment discret. Même à pleine puissance, on l’entend à peine. C’est vraiment mon coup de cœur. Son prix me semble très correct par rapport à la qualité du matériel et ses performances, et la garantie de 10 ans du moteur nous rassure forcément !

Westinghouse 7255740 Bendan

Le top du ventilateur de plafond : Puissant et élégant !

 

Pourquoi choisir un ventilateur plafond ?

Le ventilateur de plafond a de nombreux avantages. Le premier est un gain de place. Comme son nom l’indique, il se fixe au plafond, et il ne grignote pas de l’espace au sol comme le ferait un ventilateur sur pied.

En plus de ça, il est élégant. Le ventilateur de plafond est un bel objet. On est très loin du ventilateur à pales sur pied qui n’est clairement pas un objet de déco. Le ventilateur de plafond va habiller le plafond, et il apporte une touche esthétique supplémentaire à la pièce.

Il est aussi très discret. En effet, les larges pales tournent moins rapidement, et le ventilateur est parfaitement fixé. Du coup, il ne produit pas de vibrations et donc ne fait quasiment aucun bruit. C’est avec le ventilateur colonne, l’appareil de ventilation le plus silencieux. On peut donc sans problème décider d’en installer un dans une chambre.

Un ventilateur de plafond est également efficace en hiver. Oui, il fait froid, et on n’a pas besoin d’un air frais soufflé sur notre visage. Du coup, en hiver, on peut inverser la rotation. De ce fait, l’air est soufflé vers le plafond, ce qui a pour effet de faire redescendre l’air chaud qui par nature à tendance à monter. Dans ce cas, l’appareil fonctionne à faible vitesse, il ne fait pas de bruit et il répartit la chaleur dans toute la pièce.

Enfin, le ventilateur plafonnier fait très souvent office de lampe. Il a donc une triple utilité : Ventiler en été, répandre la chaleur en hiver, et éclairer lorsque c’est nécessaire. Bref, le ventilateur de plafond est utile, décoratif et économique, autant en énergie qu’en espace.

 

westinghouse bendan avis

 

Comment choisir un ventilateur plafond ?

Il y a quelques critères à analyser avant de choisir son ventilateur plafonnier. Le prix sera évidemment, un critère de choix important, mais il ne faut pas en faire le seul point de comparaison. En effet, il est parfois préférable d’investir un peu plus, mais d’avoir un appareil durable et plus performant.

Le diamètre

Il faut prendre en compte le diamètre, et garder en tête que plus le ventilateur de plafond est large et plus il sera efficace. En moyenne, sur le marché, on trouve des ventilateurs allant de 70 à 145 cm, qui sont pensés pour des pièces d’une superficie variant de 10 à 40 m² environ.

Ainsi, pour une pièce de 10 à 25 m², on pourra se tourner vers un modèle de 70 à 110 cm. Pour une pièce plus grande, on prendra un ventilateur de plafond avec un diamètre de plus de 110 cm. Bien sûr, on peut décider d’opter pour un modèle plus petit dans une grande pièce, qui ciblera une zone. Pour un salon, ce sera par exemple le coin TV. On peut trouver des ventilateurs bien plus grands, mais ils sont généralement utilisés pour un usage professionnel (restaurants, hôtels, etc).

Les pales

Un ventilateur de plafond aura entre 2 et 6 pales. En réalité, ça ne définit pas forcément la puissance. Un ventilateur à 2 pales parfaitement incliné peut apporter plus de vent qu’un modèle à 5 ou 6 pales.

L’inclinaison des pales varie généralement entre 6 et 18°. Plus l’inclinaison est importante, plus le ventilateur va être puissant. En revanche, comme la résistance à l’air est plus importante pour les pales très inclinées, le moteur devra être plus puissant.

Le design

C’est un critère évidemment très important pour le choix d’un ventilateur plafonnier. On ne peut pas le ranger après utilisation, il reste toujours en vue, alors on va forcément le choisir pour l’adapter au mieux à la décoration de notre intérieur.

Certains fabricants font l’effort de proposer leurs ventilateurs en différentes couleurs, mais ce n’est pas le cas de tous. Cela dit, on trouve vraiment des ventilateurs plafonniers de toute sorte, avec des boîtiers moteurs en plastique et d’autres en métal, mais surtout des pales de formes différentes, avec des matériaux différents. Ici, tout est une affaire de goût, je n’ai évidemment aucun conseil à vous donner.

La vitesse de rotation

Elle va varier selon le type de ventilateur vers lequel on va se tourner. En entrée de gamme, il n’y a très souvent que deux vitesses. C’est peu, et du coup on ne peut pas choisir avec précision la force de la brise qu’on recevra. Il est préférable de s’orienter vers un appareil proposant 3 ou 4 vitesses.

Quoi qu’il en soit, il ne faut pas se tourner vers un appareil ayant une vitesse de rotation inférieure à 50 tours/minute. Ce sera suffisant pour une chambre, où on souhaite généralement une brise très légère et le moins de bruit possible.

Les modèles les plus performants tournent 200 tours/minute environ. Ça peut être intéressant pour une cuisine, ou pour une pièce qu’on souhaite ventiler très rapidement, notamment pour évacuer les odeurs. Plus le ventilateur tournera vite et plus il sera bruyant.

La puissance du moteur

Comme je l’explique un peu plus haut, la puissance est indissociable de l’inclinaison des pales. Un modèle de 50 watts peut être plus efficace qu’un appareil de 70 watts. Ce n’est donc pas forcément un critère de choix très intéressant. Cela dit, généralement, plus le moteur est puissant, plus il sera durable dans le temps.

Le mode d’utilisation

Il y a 3 possibilités pour le contrôle de votre ventilateur de plafond. En entrée de gamme, il sera généralement contrôlable par deux tirettes. Un cordon servira à allumer ou éteindre la lumière, et l’autre permettre de lancer la ventilation et de régler la puissance.

On peut souvent relier notre ventilateur à un interrupteur muni d’un régulateur de vitesse. C’est à mon avis plus esthétique que les deux cordons qui pendouillent. En revanche, on sera parfois loin de l’interrupteur, et il faudra se lever pour modifier la vitesse ou éteindre le ventilateur.

Enfin, les modèles les plus complets proposent une télécommande. C’est évidemment ce qu’il y a de plus pratique. On pourra gérer notre ventilateur à distance, sans jamais se lever de notre lit ou de notre canapé. C’est évidemment très confortable. Le seul défaut, c’est qu’on égare parfois la télécommande…

La discrétion

La plupart des fabricants donnent une indication sur le bruit que fait le ventilateur à puissance maximale. En moyenne, cela se situe entre 30 et 55 décibels. On fera attention à ce détail surtout pour le ventilateur plafonnier d’une chambre. Quoi qu’il en soit, il faut savoir que ce type de ventilateur est généralement très discret.

 

westinghouse turbo swirl test

 

Bien installer son plafonnier ?

Évidemment, l’installation d’un ventilateur de plafond est plus délicate que celle d’un ventilateur sur pied. Il faut le fixer au plafond, il pèse un peu, et il y a donc quelques règles de sécurité à respecter pour un montage parfait. Voici donc quelques conseils.

Le déballage

Votre ventilateur plafonnier arrive toujours en kit, et il faut donc le monter. À l’ouverture du colis, vérifier tout d’abord l’ensemble des éléments. Les pales doivent être en parfait état et il ne doit pas manquer la moindre vis.

Munissez-vous ensuite du mode d’emploi, que vous allez devoir respecter à la lettre. Bien sûr, tous les fabricants ne sont pas aussi regardants sur la qualité de leur notice, certaines seront plus compréhensibles que d’autres. Si vous n’êtes pas très bricoleur et que vous avez des doutes, il est préférable de demander de l’aide.

Règle de sécurité

La première chose à faire est de couper le courant électrique, au niveau du compteur. Cela permet d’éviter tout risque d’électrocution. Vérifiez que la lampe du plafonnier ne s’allume pas, pour bien vous assurer d’avoir couper le courant. Si tout est ok, vous pouvez retirer le vieux plafonnier (s’il y en a un).

La hauteur

Il faut vous assurer, avant de passer commande de votre ventilateur, que vous avez suffisamment de hauteur de plafond. Le bas de votre ventilateur devra être à 2, 40 m du sol, et si possible encore un peu plus haut. À l’inverse, pour les plafonds les plus hauts, il existe des tiges ou des câbles d’extension qui permettent de pendre votre ventilateur assez bas, pour qu’on sente ses effets.

Le type de plafond

Un ventilateur plafonnier pèse généralement entre 4 et 15 kilos. Il faut évidemment le fixer solidement pour éviter qu’il ne vous tombe sur la tête, ce pourrait être très dangereux. Les fabricants fournissent toujours un support, il faut être sûr qu’il soit adapté à votre type de plafond.

Si ce n’est pas le cas, il faudra trouver une embase ou un support pour le fixer solidement. Là encore, si vous avez des doutes, il faut demander conseil à un électricien ou un spécialiste du bâtiment, qui vous expliquera comment procéder, que votre plafond soit en béton, en placo ou en bois.

Le montage

Une fois l’embase et le support correctement fixé, il faut suivre les indications de la notice. Certains modèles se montent au sol et se fixent ensuite, pour d’autres, on assemble les éléments directement autour du support.

Pas de panique, l’installation et le montage d’un ventilateur plafonnier n’est généralement pas très complexe. Il faudra juste prendre son temps pour s’assurer que tout est bien en place et bien serré. Il suffit d’une vis qui a du jeu, pour que le ventilateur fasse du bruit et qu’il s’abîme rapidement, soyez donc précis et vigilant.

Vous pourrez alors allumer l’électricité pour faire votre premier test. Certains modèles peuvent être équilibrés manuellement. Il y a un kit pour régler l’inclinaison des pales. C’est cela dit de plus en plus rare, et désormais la plupart des appareils sont réglés à la perfection et il n’y a pas de possibilité de les modifier. L’installation terminée, vous pourrez vous relaxer en profitant de l’air frais apporté par votre nouveau ventilateur de plafond !

L’entretien d’un ventilateur de plafond

Comme tous les appareils de votre maison, votre ventilateur de plafond devra être nettoyé de temps en temps. L’entretien est très simple, à condition d’avoir le matériel adéquat. La solution la plus simple sera de monter sur une chaise et de passer un coup de plumeau.

Il existe des plumeaux à long manche, avec un embout spécial nettoyer les pales des ventilateurs plafonniers. Ça ne coûte pas très cher, et je pense que ça vaut le coup d’investir quelques euros de plus lors de l’achat du ventilateur, pour s’assurer un nettoyage simple, précis et efficace. Si vous ne trouvez pas ce type de matériel, un plumeau tout simple fera parfaitement l’affaire.

Si votre ventilateur se trouve dans la cuisine, alors il risque de recevoir de la vapeur de graisse et il va forcément se salir plus que dans un salon. Il faudra alors, chaque semaine, passer un peu de produit dégraissant. Si les pales sont en bois, attention de bien choisir un produit assez doux qui n’altérera pas la couleur ou la texture du bois.

Enfin, au moins une fois tous les 6 mois, vous devrez vérifier une à une, toutes les vis de fixation des pales. À force de tourner, elles peuvent vibrer un peu, ce qui aura pour effet de dévisser les fixations. Parfois, un bruit inhabituel peut nous pousser à la vérification, mais il est préférable de ne pas attendre d’entendre un problème pour essayer de le régler.